Les hipsters envahissent la rue Saint-James

21 nov

Entre la grosse cloche et la place Fernand Lafargue, c’est l’effervescence. La rue Saint-James attire de jeunes entrepreneurs, trentenaires pour la plupart. Trois commerces ont ouvert leurs portes en moins d’un mois, signe de l’attractivité nouvelle du quartier. Bienvenue chez les hipters.

IMG_0057

De nouveaux magasins et bars s’installent dans la rue Saint-James. Les noms  des nouveaux établissements laissent peu de doutes quant à la clientèle visée.

Ici, une boutique de vêtements baptisée Vintage US tenue par Christel, la quarantaine, et à sa droite un bar Vintage, lui aussi, tiens donc, qui ouvrira ses portes d’ici quelques jours.

Faites quelques pas et vous trouverez le Books-coffee, « un concept inspiré des États-Unis » selon le gérant.

Nouveau lieu branché, la rue Saint-James fait peau neuve. Café avec jeu de société, boutique de porte-parapluie pour vélo, les établissements ouvrent les uns après les autres.

Les entrepreneurs ont entre 20 et 30 ans, clientèle visée, les jeunes, vintage de préférence.

Les étrangers représentent selon le gérant du Books-coffee, 50 % de la clientèle. « Nous avons beaucoup d’étudiants en sciences-politiques et beaucoup d’étrangers, principalement anglophones ».

Même le nom de la rue est prononcé à l’anglaise, Saint-Jame’s ça sonne mieux…

La rue Saint-James vend son âme au diable

Cette renaissance ne fait pas que des heureux. Benoit, président de Rythme-tisse, une association de percussions qui possède son local dans la rue depuis 13 ans a bien compris le processus et s’agace qu’on écorche le nom de la rue Saint-James, qui est le chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

 « On finira par me faire comprendre que je suis de trop pour le standing du quartier» concède t-il ajoutant « Ça se dépopularise au profit d’un politiquement correct mort et morne, y-a plus de vie, ça va devenir très propre, sans vague, parfait pour faire venir des paquebots quoi !, mais y’aura plus rien de vivant, d’émotionnel, d’un peu intense, peut-être d’un peu risqué aussi ».

Incité au centre du projet de réhabilitation

Des propos qui tranchent avec ceux de Jean-Noël Morvan, directeur général d’Incité. C’est à cette société mixte que la CUB (communauté urbaine de Bordeaux) a confié la mission de « revitaliser le centre historique ».

Il l’affirme, Incité est « un chef d’orchestre pour maintenir des loyers modérés et des logements décents. Nous préservons le tissu social en proposant des logements adaptés aux familles ».

L’ilot d’habitations situé entre les numéros 1 et 17 est en cours de réhabilitation. Dix-huit logements sociaux seront proposés ainsi que deux boutiques.

Les loyers des logements seront ceux fixés par décret dans le cadre du logement social, soit 6 euros par m2/mois.  Cette rénovation fut difficile à mettre en œuvre car Incité a du racheter les logements un par un, ce qui a demandé plusieurs années.

Gentrification du quartier

La gentrification du quartier se traduit par une hausse des loyers. Les associations ont de plus en plus de difficulté pour rester.

Pas de problème pour Alexandra 23 ans, gérante d’Edith création qui a ouvert une boutique de vêtements de créateur et de design intérieur en bas de la rue Saint-James. Comptez une centaine d’euros le sac à dos.

«C’est le moment d’inventer des nouvelles choses, pourquoi ne pas prendre un appart’ pour une association, pourquoi ne pas descendre dans des caves, bien sûr cela avantage certains domaines et en désavantage d’autres ».

Peu à peu, Saint-James s’efface pour laisser place à Saint-Jame’s.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           MD

About these ads

Une Réponse à “Les hipsters envahissent la rue Saint-James”

Rétroliens/Pings

  1. The Gentrification of Saint-James Street in Bordeaux, France | The GRID | Global Site Plans - janvier 1, 2014

    […] Original article, originally published in French, here. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: